~ Forum YAOI • Optimisé pour mozilla ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Narcisse Floret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Narcisse Floret
so sweet but so two-faced
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/08/2010


Feuille de personnage
Péché mignon: Les gâteaux, surtout ceux au chocolat.
More about you:
Devise:
MessageSujet: Narcisse Floret Jeu 12 Aoû - 23:33

• I D E N T I T Y . C A R D •


N O M :: Floret
N O U V E A U . N O M :: /
P R É N O M (S) :: Narcisse
S U R N O M (S) :: Je ne pense pas en avoir.
 G E :: 15 ans
D A T E . & . L I E U . D E . N A I S S A N C E :: 23 mars 1975, à Chester en Angleterre ; d'origine française.
O R I E N T A T I O N . S E X U E L L E :: Homosexuel, uke normalement.
G R O U P E :: Pensionnaire



• C H A R A C T E R ' S . L I F E •


S I T U A T I O N . F A M I L I A L E . & . A M O U R E U S E :: J’ai comme tout le monde, ou presque, un père et une mère. Je pense que l’on peut dire que je m’entends bien avec eux, même si je n’approuve pas toutes leurs décisions. Par exemple, celle de déménager si souvent… En fait, c’est plutôt que je suis un garçon très bien élevé. Pour cette raison, je ne me permets pas de critiquer mes parents, à voix haute. J’ai beau ne pas être d’accord avec eux, souvent je me tais et j’obéis. En retour, je suis gâté ! J’ai toujours eu tout ce que je désirais. Il suffit d’un rien pour qu’ils succombent à mes caprices. Par ailleurs, je suis fils unique. Il semble que ni mon père ni ma mère n’a jamais désiré un autre enfant que moi.
Ah… Ma situation amoureuse maintenant… ? Serez-vous déçu si je vous dis que c’est le calme plat ? Je n’ai jamais eu l’occasion de me lier avec des gens de mon âge. Premièrement parce que les seules personnes que j’ai pu fréquenter étaient des amis de mes parents – des adultes donc – et deuxièmement, parce que j’ai déménagé très souvent. Mais de toutes manières, je n’ai jamais eu envie de tisser des liens de ce genre avec qui que ce soit.
Vous vous dites peut-être que je ne parle que d’Amour, mais c’est faux. C’est du pareil au même en ce qui concerne les amitiés. C’est un cœur si vide qu’est le mien…


G O Û T S . & . D É G O U T S :: J’aime la tombée du jour, quand la nuit semble avaler toute vie ; j’aime la musique, lorsqu’elle parvient à transmettre des émotions fortes ; j’aime la beauté, qu’elle soit dans l’art, dans la nature ou ailleurs ; j’aime les beaux vêtements masculins et féminins que je peux essayer les uns après les autres, j’en ai déjà aussi fabriqué ; j’aime manger des gâteaux sans retenue lorsque personne ne me regarde ; j’aime le calme et la beauté de la nuit ; j’aime mener les gens en bateau et faire le contraire de ce que l’on me dit ; …
Il y a trop à dire au fond… Peut-être ai-je l’air bizarre, non ? Mieux vaut donc passer aux choses que je n’aime pas.
Je n’aime pas ceux qui se sentent supérieurs à moi ; je n’aime pas la plupart des légumes ; je n’aime pas ce qui peut nuire aux choses que j’aime ; malgré l’amour et la fascination que j’ai pour elle, j’ai peur de l’obscurité.


C A R A C T È R E :: Les choses avaient toujours été parfaites. Mes parents avaient l’habitude d’être fiers de moi et de me présenter à leurs amis avec leur traditionnel « Regardez ! C’est notre fils ! » Ils étaient toujours heureux de me faire rencontrer tous ces vieux riches qui venaient manger à la maison le soir. Bien sûr, lorsqu’on leur demandait quelle impression je leur avais fait, tous s’accordaient à me décrire de manière similaire. Le petit Narcisse ? Oh, il est si gentil, si poli, si doux ! Il est intelligent et cultivé ! Avec lui, on peut discuter de tas de choses différentes ! Oh, comme ils auraient aimé avoir un fils comme moi, eux aussi… Si ouvert d’esprit, si agréable, si désireux de faire de nouvelles rencontres…
Je vois que vous êtes malin. Parce que vous avez remarqué que quelque chose clochait, n’est-ce pas ? Oui, vous avez vu, c’est bien… Eux pas. Ni mes parents. Ni ces stupides vieillards qui passaient leur temps à envahir la maison et à piailler à travers tout. Ceux-là étaient stupides. Absolument.
Mais vous, vous avez vu que tout était bien trop parfait. Alors je vais vous dire un secret. Mon secret juste à moi… En temps normal, j’agis comme je l’ai dit avant. Mais ce n’est qu’une façade. Bien sûr, qui pourrait jurer d’avoir qu’une seule personnalité ? Je veux dire : nous n’agissons pas de la même manière avec notre famille, nos amis ou des inconnus, n’est-ce pas ? Et bien moi, je suis un peu différent de ce que je laisse voir. Lorsque je regarde les gens avec mon grand sourire qui semble dire « Bien sûr, je vous trouve très gentil, vous avez raison !» je n’en pense pas un traitre mot. Je suis sans doute en train de rire, tout au fond ; en train de trouver mon interlocuteur stupide, de me moquer de lui ou de le tourner en bourrique. Le vrai Moi, voulez-vous savoir qui il est ? Celui-ci est trop égocentrique, trop égoïste ! Narcisse devait bien être un prénom pour moi au fond ! A mes yeux, tout le monde est bien trop ridicule, par rapport à moi. Moi, je suis le meilleur, non ? En tous cas, aucun de ces vieux crétins qui servent d’amis à mes parents ne vaut plus que moi ! Moi, je suis intelligent, j’ai un certain sens de la perfection. A cause de cela, un bon nombre de personnes me jugent trop propret et trop snob. Bien sur, c’est faux…


P H Y S I Q U E :: Je suis assez petit pour mon âge, sans pour autant avoir l’air minuscule. A vrai dire, ma taille me convient bien. On n’a pas besoin d’être plus grand que son interlocuteur pour gagner son respect, et ça, c’est bien. Notez bien que je ne fais pas partie de ces chanceuses personnes qui peuvent manger, manger, manger encore sans jamais grossir. Non. Avec tous les gâteaux que j’engouffre à longueur de journée, je prends du poids. Mais comme je suis quelqu’un qui fais tout de même attention à sa santé et à sa beauté, je tâche de ne pas m’enlaidir. Bref, j’ai un petit bedon, c’est vrai. J’avoue. Mais à mon sens, ce n’est pas vraiment un défaut physique. Pour le reste, j’ai la peau assez pâle, un peu plus rosée sur les joues et sur les lèvres. Oui oui, j’ai l’air si doux et si mignon… Tout dans mon physique semble contribuer à cette apparence fragile et tendre. J’ai les yeux vert comme des émeraudes, brillants énormément face à la lumière ou lorsque je pleure – non, je ne pleure pas, jamais ! Ceux-ci sont assez grands sur mon visage et sont entourés de longs cils. Mes cheveux sont blonds et un peu trop longs, diraient mes parents. Disons qu’ils sont assez déstructurés, tombant régulièrement devant mon visage. Dans des cas comme ceux-là, je passe mon temps à remettre les mèches rebelles derrière mes oreilles. Et elles reviennent me gâcher la vue, encore et encore. Si je devais décrire mon corps dans son entièreté, je n’utiliserais en fait qu’un seul mot : fin. J’ai des sourcils fins, des lèvres fines, des bras et de jambes longs et fins, et caetera ! Mes habits sont sobres lorsque je sors ou risque d’être vu. En revanche, je m’amuse beaucoup à essayer toutes sortes de vêtements lorsque je suis seul.


H I S T O I R E :: Les choses ont toujours été les mêmes pour moi. Tant de gens auraient envié ma vie alors qu’en réalité, elle n’avait rien d’heureux. Les gens sont stupides, ils pensent toujours que ce quie st aux autres est mieux que ce qui est à eux. C’est idiot… Mieux vaut espérer qu’au fond, notre vie à nous est la meilleure et prier pour que celle des autres soit pire. Ce n’est pas comme si j’avais souffert. Simplement je n’ai pas eu l’occasion d’avoir une vie divertissante.
Tout cela a commencé le 23 mars 1875 à Chester en Angleterre. Je ne vais pas vu raconter les détails de l’accouchement ou les premières années de ma vie. Pourquoi ? Parce que cela n’apporterait rien… Disons que j’ai vécu comme un petit garçon normal, ou presque, pendant quatre ans. Par la suite, les choses ont changé. J’avais grandi dans une famille relativement riche. Nous avions une grande maison où je pouvais me cacher et que j’explorais sans relâche. Nous avions aussi des domestiques qui s’occupaient de moi. Comment aurais-je pu être malheureux ? C’est ce que vous vous dites, non ? Oh, on s’attend maintenant à avoir une suite tragique et tout ce qui va avec, mais non, pas du tout. Mon seul problème était que j’étais seul. J’avais beau être couvert de cadeau et être l’objet de toutes les attentions, j’étais seul… Je n’avais aucun ami de mon âge. Les seules personnes que je voyais étaient adultes et je m’ennuyais à leur côté. Peut-être aurais-je pu espérer une occasion de rencontrer un autre enfant, mais il n’y en eu pas. Mes parents avaient trouvé un nouveau loisir pour dépenser leur surplus d’argent. Nous déménagions. Nous partions pour Londres. Comme ça, sans raison précise. Il fallait voyager disait mon père. Moi, j’aurais voulu rester à la maison… J’aurais voulu un ami… Mais je ne dis rien. Je n’avais rien à dire, parce que moi, j’étais un enfant, que je le veuille ou non. Et six ans plus tard, nous partîmes en France, pays d’origine de mon père. La vie là-bas était très différente encore de celle que nous menions à Londres. Disons que, même si le changement avait été difficile entre Chester et Londres, il l’était encore plus pour la France… Peut-être mes parents comprirent-ils mon problème, car un an et demi plus tard, nous étions de retour à Chester. Je pus un peu fréquenter d’autres garçons. Peu de filles car ce n’était pas une chose qui se faisait vraiment. Mais je rencontrai deux garçons de mon âge : 10 ans, donc. Nous devinrent peut-être amis. Il est assez difficile de savoir ce qu’ils désiraient vraiment. Mon amitié pour eux était sincère bien sûr, mais ils étaient plus pauvres que moi et avec le recul, je me demande… Ne désiraient-ils pas seulement jouer dans ma grande maison… ?
Les années passèrent comme ça. Je finis par cesser de fréquenter ces deux garçons pour m’intéresser à des choses plus intelligentes, comme disait mon père. Je rencontrai d’autres enfants sans pour autant réussir à me lier à eux. J’étudiais avec application, comme les souhaitaient mes parents. Je supportais sans broncher toutes les fêtes auxquelles je devais assister. Et puis ils le dirent : nous repartions. Où ça ? Pourquoi ? En Norvège ! Parce qu’ils avaient envie ! Cette colère brûlait dans mon coeur, je la sentais si forte… Certes je ne me plaisais pas, même à Chester, mais ce n’était pas une raison pour s’exiler au loin !
Tout de suite je sus que l’endroit ne me plairait pas. Un village ridicule, personne, rien.
Je crus comprendre que ce « personne » était dû au fait que de nombreux enfants de sexe masculin disparaissaient régulièrement. La réaction ne ma mère fut évidente : « Oooh ! Quelle horreur ! Mon pauvre Narcisse ! Si jamais il lui arrivait quelque chose ! »
Il fallait absolument veiller à ce qu’il ne m’arrive rien. Et quoi de mieux que de m’envoyer dans un monastère ridicule, au milieu de prêtres, hein… ? Bien sûr, ceci est de l’ironie. Je suis maintenant dans cet endroit étrange, ne risquant pas de voir mes parents avant un moment…


A U T R E :: Non, rien, désolé...



• S O M E . Q U E S T I O N S •


E S - T U ?
    - C R O Y A N T :: Pas du tout, mais lorsque l’on vit entouré de prêtres, il faut savoir faire semblant.
    - V I E R G E :: Uh ? Quele question… Enfin… Oui, je le suis…
    - H É R É T I Q U E :: Vous pouvez voir les choses comme ça, peut-être…


C E . Q U E . T U . P R É F È R E ?
    - U N . L I V R E :: Je n’ai aps vraiment de preference. De plus, je ne lis pas beaucoup.
    - U N E . B O I S S O N :: Du thé.
    - U N . A L I M E N T :: Un gateau au chocolat.
    - U N E . C O U L E U R :: Le gris.
    - U N E . F L E U R :: Une rose.
    - U N . M O M E N T . D E . L A . J O U R N É E :: Le crepuscule.
    - U N . P A Y S :: Probablement l’Angleterre, car c’est celui au j’ai passé le plus de temps.
    - U N E . A R M E :: Si je devais en utilise rune… Je choisirais un beau couteau luisant.



• D O . Y O U . N E E D ? •


R A N G . P E R S O N N A L I S É :: so sweet but so two-faced

H A B I T A T I O N :: Ben, une chambre de deux…


• T H E . P L A Y E R •


C O M M E N T . A S - T U . C O N N U . L E . F O R U M ? A vrai dire, je ne m’en souviens plus…
D E S . S U G G E S T I ON S ? Non, tout semble parfait~
C O D E :: {ok by Heather}
A U T R E . C H O S E ? Ouiii~! Je tiens à exprimer mon désespoir : mon ordinateur n’arrête pas de buguer au moment où je termine et c’est donc la troisième fois que je fais cette résentation ! ToT
Et puis, sinon, j’aime énormément le design !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather G. Lovelace
Black Lullaby ~♪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2010


Feuille de personnage
Péché mignon: Le Earl Gray
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Narcisse Floret Jeu 12 Aoû - 23:41

    24 BIENVENUE !

    Fiche validée !
    J'admire vraiment ton courage *o*

    Amuse toi bien =}

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sacrifice-ceremonia.forumactif.org
Narcisse Floret
so sweet but so two-faced
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/08/2010


Feuille de personnage
Péché mignon: Les gâteaux, surtout ceux au chocolat.
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Narcisse Floret Ven 13 Aoû - 9:37

    Merci !

    J'avoue que sur la fin, je commençais à ne plus bien savoir écrire. xD
    Je mettais des verbes au pluriel avec des sujets au singulier et inversément... @_@
    Mais si finalement elle est bien comme ça, tant mieux !

    Et je pense que je vais bien m'amuser~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 35
Date d'inscription : 09/07/2010


Feuille de personnage
Péché mignon: Les fruits
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Narcisse Floret Ven 13 Aoû - 19:33

Bienvenue à toi sur le forum 6

Et j'admire aussi ton courage pour avoir recommencé ta fiche autant de fois! Mais pourquoi tu ne l'as pas écrite sur quelque chose comme word et que tu n'as pas sauvegardé? ça t'aurais probablement évité de genre de désagrément je pense :s
Heureusement, tu as quand même réussis à la faire, c'est l'important!

_________________
L'intelligence a des limites, la bêtise n'en a pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prince28.deviantart.com
Narcisse Floret
so sweet but so two-faced
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/08/2010


Feuille de personnage
Péché mignon: Les gâteaux, surtout ceux au chocolat.
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Narcisse Floret Ven 13 Aoû - 20:19

Merci à toi aussi ! 18

En fait, je n'imaginais pas au départ que je devrais recommencer comme cela.
Mais finalement, c'est ce que j'ai fait : écrire sur Word et sauvegarder toutes les deux phrases... =/
Néanmoins, ça soulage d'avoir fini ça...

Dès mon arrivée, je vais avoir la réputation d'une personne excessivement courageuse... Ahlala... x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Narcisse Floret

Revenir en haut Aller en bas

Narcisse Floret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sacrifice Ceremonia :: About you :: Présentations :: Fiches validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit